Vous êtes ici
Accueil > Comprendre > Fruits de nos recherches > Un petit nouveau est né… le Vyvanse

Un petit nouveau est né… le Vyvanse

Vyvanse c’est quoi?

Eh oui, il est officiellement disponible au Canada depuis quelques semaines seulement, Vyvanse est le tout nouveau produit pour aider à contrôler le TDAH.  C’est ma copine Linou qui m’en a parlé suite à la lecture d’un petit article dans le nouveau magazine Yoopa qui traitait du sujet.  Le Vyvanse c’est un produit similaire au Concerta parce que son effet dure jusqu’à 13 hres durant et agit 90 minutes après sa consommation.  Il est offert en plusieurs dosages (20 mg, 30 mg, 40 mg, 50 mg, 60 mg et 70 mg) et il est conçu pour les enfants de 6 à 12 ans.  J’ai d’abord trouvé de l’information sur le site officiel de Vyvanse qui guide bien les parents sur ce qu’est le TDAH et quelques outils permettant de mieux suivre l’enfant dans sa maladie sont offerts.  Personnellement, je préfère mettre tout cela entre les mains de notre pédiatre.  Les règles sont un peu différentes aux États-unis.

J’ai également mis la main sur le descriptif de l’avis de décision émit par Santé Canada et qui date de mai 2009.  Pour y voir plus clair dans un langage accessible à tous, je vous recommande de jeter un coup d’œil au descriptif du médicament sur le site de Canoe Santé.  Je suis également tombée sur un « post » d’un forum américain (ADD Forum) qui fait référence à Vyvanse comme une grosse vache à lait (BIG cash cow) de l’entreprise pharmaceutique Shire.  Un communiqué de presse fait également la présentation du produit ici au Canada et il fait état que Vyvanse est le premier promedicament disponible au Canada (1/2/2010).  Il est accompagné d’une citation du Dr Annick Vincent, pro en la matière : « Nous sommes ravis d’avoir accès à un nouveau traitement pour le TDAH, affirme Dre Annick Vincent, psychiatre au Centre médical l’Hêtrière, cofondatrice de la Clinique Focus et auteure sur le sujet du TDAH. VYVANSE est offert aux États-Unis depuis plus de deux ans, et il a été bien reçu. VYVANSE est un médicament intéressant, car il devient actif seulement une fois dans le corps, grâce à la technologie de promédicament. »  Bien entendu, elle ne dit pas de courir se le procurer, elle le dit « intéressant ».  Mais ce qui est encore plus intéressant dans ce communiqué c’est les résultats du petit sondage national dont je vous parlerai dans un prochain billet.

Shire ?

Shire Canada Inc est une entreprise pharmaceutique américaine avec son siège social au Canada (à Ville St-Laurent) qui se concentre sur le trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), les traitements en génétique humaine et les maladies gastro-intestinales. L’entreprise a d’ailleurs développé un petit site web (un peu boboche) sur le produit:  Le TDAH et vous qui se veut un genre de guide sur l’évaluation d’un enfant qui pourrait être TDAH.  On explique en long et en large le TDAH et ses traits dominants… le problème c’est que généralement, si je vais sur un site d’un médicament, c’est que je sais que mon enfant a déjà la maladie…!  J’ai besoin d’aide avec la médication, pas qu’on m’explique le TDAH…!  Qu’est-ce que je fais pour essayer de diminuer les effets secondaires? Qu’est-ce que je fais si j’oublie de lui donner sa dose à 7ham… est-ce que je peux lui donner plus tard? Comment ça l’affectera? Au quotidien, comment progresse le médicament…??  Rien.  C’est un maigre copié-collé du site américain qui lui, est beaucoup plus sérieux en termes de traitement.

Le prix?

Mais ça coûte combien le Vyvanse?? j’ai contacté mon pharmacien pour savoir combien pouvait bien coûter le petit nouveau.  Plutôt cher…!! Il en coûte environ 100$ pour un mois de médication de 30mg et environ 160$ pour le 60 mg (j’y vais de mémoire).  Le produit n’est pas couvert par la Régie de l’assurance-maladie du Québec. On peut même obtenir une réduction de 50$ à l’achat du produit (visitez le site web américain).  Il faut se rappeler que le Concerta nous en coûte environ 78$ pour un dosage de 18 mg.  Pour tous les détails sur les médications et sur leur couverture par la RAMQ, je vous invite à consulter un document produit par dr Annick Vincent (Traitements pharmacologiques du TDAH) et qui est très bien fait.

Le Vyvanse, j’en parlerai à ma pédiatre lors de notre prochain rendez-vous de contrôle… saura-t-elle ce qu’est le Vyvanse… prédictions?

Eloïse
Fondatrice et blogueuse at

Fondatrice et blogueuse principale sur Famille TDAH. Eloïse est aussi entrepreneure, passionnée de web et maman de 3 garçons dont 2 d'entre-eux sont directement touchés par le TDAH.

231 thoughts on “Un petit nouveau est né… le Vyvanse

  1. Mon fils prend du Concerta et de l’Intuniv depuis septembre de cette année. Nous avons tenté le Biphentin et le Vyvanse auparavant. Les deux premiers médicaments à dose minimum ont donné de bons résultats au début et dès qu’on augmentait parce que l’agitation et l’impulsivité semblaient revenir, il devenait plus impulsif, irritable, agité, opposant, tics +++ et j’en passe. Vu ces comportements, on passait à la médication suivante et ainsi de suite. Au début ça allait et les mêmes effets revenaient à tout coup. Ce qu’on observe ne sont pas « des comportements ». Ce sont des effets secondaires. Ça va être comme ça pour tous les médicaments de TDAH car mon fils est très sensible à la médication.
    La médication ça peut être aidant, mais ça peut aussi être un couteau à double tranchant! Les médecins prescrivent mais informent peu les parents. Les effets secondaires étaient tellement intenses avec mon garçon, particulièrement pour les tics et l’irritabilité que je croyais à un Gilles de la Tourette. Nous sommes allés à Ste-Justine (clinique spécialisée SGT) et finalement, j’ai eu les informations que j’avais besoin! Mon fils n’est pas Tourette du tout. Il est un bon vieux TDAH qui réagit aux médicaments.
    Le pédopsychiatre mentionnait que la plupart des médicaments donnés aux enfants TDAH (particulièrement « H ») peuvent faire en sorte de donner des tics, de l’irritabilité, de l’opposition, de l’agitation, des sautes d’humeur… Bref, des effets secondaires très négatifs qui deviennent plus importants et plus insupportables que le TDAH lui-même. Les effets secondaires des médicaments sont confondus avec le TDAH car on voit de l’agitation, des tics, de l’opposition… On pense que le TDAH « empire ». En fait, c’est le médicament qui fait ça.
    La solution est en fait dans le TDAH. On oublie le diagnostic. Il finit par se cacher derrière le médicament tellement la démarche peut être compliquée. Le TDAH est « cyclique ». L’agitation semble disparaître ou presque, et puis elle revient en force. Notre enfant est normalement un ange et moindrement fatigué, il n’écoute plus une consigne et devient un petit démon. Il pense à presque tout et n’oublie rien, et un matin, même s’habiller semble une tâche impossible. Il est joyeux et toujours souriant, mais il se lève un matin et tout devient la fin du monde! Il ne faut pas augmenter la médication dès que des difficultés reviennent, car c’est normal. Le TDAH est cyclique et se modifie. Les « symptômes » peuvent être légers mais pendant un temps deviennent plus lourds. L’erreur que moi j’ai fait, est que dès que mon fils vivait une passe de 2-3 semaines plus agité à l’école et la à maison, je contactais la pédiatre. On augmentait et voilà… le cercle vicieux des effets secondaires revenaient.
    Mon fils est TDAH. J’accepte de lui donner de la médication pour l’école juste pour qu’il ne se fasse pas chicaner à répétition, pour qu’il puisse rester un minimum assis, pour qu’il n’interrompe pas l’enseignante à chaque deux minute. Ça j’accepte. Par contre mon fils est justement TDAH! Et surdoué en plus. Il a droit de bouger plus que les autres. Il a droit d’avoir un cerveau qui fonctionne à 200KM/H. Il a droit de pouvoir prendre des petites pauses et aller marcher dans le corridor pour faire sortir son trop plein. Il a le droit de trouver le temps long en classe car il a déjà compris l’explication de l’enseignante depuis une heure et ne sait plus quoi faire pour s’occuper sans déranger. Il tente de se contrôler. Parfois il y arrive et parfois non. J’accepte de le médicamenter pour l’école et pour une bonne intégration, mais en retour j’oblige l’école à toujours avoir en tête que mon fils est TDAH! Plus jamais je n’augmenterai la dose parce qu’il dérange un peu plus depuis quelque temps. Les effets secondaires sont trop importants et la recherche de la médication parfaite n’existe pas.
    Moi personnellement c’est le TDAH que je veux comprendre du mieux que je peux. Il y a tellement de trucs à tenter avant de trop donner de médication. Les effets secondaires sont trop importants dans le cas de mon garçon. Lorsque la médication devient nuisible, il faut la repenser. Il y a tellement d’autre chose qui peuvent aider et faire en sorte que tout se passe mieux (discot sit, lézards lourds, activités physiques, petites pauses au cours de la journée, mieux comprendre les montagnes russes du TDAH et être mieux outillé dans les interventions autres à faire, aider notre jeune à mieux se comprendre…). Attention à la médication. Souvent c’est elle qui donne les comportements qu’on veut justement enlever par la médication! J’accepte la médication à petite dose mais je la « surveille » toujours du coin de l’œil. Elle peut être traitre! À voir si elle est vraiment utile ou si elle transforme votre enfant.
    Et PS : L’école ne doit JAMAIS oublier que notre enfant est TDAH!

  2. Bonjour!
    Peut-être quelqu’un saura-t-il me répondre à mes inquiétudes! 🙂
    Ma fille à 7 ans, le verdict vient d’arriver, TDAH mixte plus un TOP. Elle vient de commencer la médication, du Vyvanse 10mg, depuis une semaine. Pas tellement d’effet positif observable à date, légèrement plus calme mais bouge encore beaucoup et encore peu d’attention…
    Mais par contre le soir à la maison quand le médicament n’a plus d’effet je présume…elle me fait des crises on dirait en double d’avant…on dirait qu’un rien la déclenche…elle a les émotions à fleur de peau
    Je l’a sens aussi plus peureuse, le soir dès qu’il fait noir elle me suis au pas dans la maison…cherche à toujours être à mes côtés.
    Est-ce toujours comme ça quand le médicament n’agit plus? D’avoir l’impression que tout à été contraint toute la journée et que le soir (la fin des effets médicamenteux) tout sort? OU c’est simplement une coïncidence?

    Merci!

  3. Bonjour a tous , Ma fille de 14 ans vient tout juste de recommencer la médication pour son TDAH elle a été diagnostiqué des l’age de 6 ans mais elle a commencer sa médication des 7 ans , elle a tout essayer ( Rithalin, Concertat, Bifantin , Stratérat et maintenant Vyvanse . J’espere que maintenant il sera le bon . Il y a 1 1/2 ans j’ai du faire un choix tres difficile arreter sa médication ,car elle avait un gros probleme avec son poids et taille , mais la tout est revenue normal ,mais par compte l’école ouff!!! Présentement sa pédiatre lui a prescrit 20mg des fois je me demande si cela ne sera pas assez . Des sa premiere journée de prises de médicament j’ai remarquer qu’elle était triste et aussi tres impulsive ( peut-etre que c’est l’ado en elle ) .
    Assurez moi que j’ai pris la bonne décission pour ce médicament . L’école est tres difficile pour elle et je veux tellement le bien pour elle ,car elle est tout ce que j’ai dans la vie en plus c’est un enfant miracle de la vie . Une maman qui est tres épuisée mentalement

    Merci !

    1. Bonjour, ma fille va commencer le Vyvanse et j’aimerais savoir comment ta fille à réagi au médicament jusqu’à maintenant? Tu sais qu’il y un traitement qui aide le déficit d’attention . Il existe depuis environ 10-15 ans au Québec il s’appel le neuro feedback y parait que c’est fantastique ce programme

  4. Bonjour a tous , Ma fille de 14 ans vient tout juste de recommencer la médication pour son TDAH elle a été diagnostiqué des l’age de 6 ans mais elle a commencer sa médication des 7 ans , elle a tout essayer ( Rithalin, Concertat, Bifantin , Stratérat et maintenant Vyvanse . J’espere que maintenant il sera le bon . Il y a 1 1/2 ans j’ai du faire un choix tres difficile arreter sa médication ,car elle avait un gros probleme avec son poids et taille , mais la tout est revenue normal ,mais par compte l’école ouff!!! Présentement sa pédiatre lui a prescrit 20mg des fois je me demande si cela ne sera pas assez . Des sa premiere journée de prises de médicament j’ai remarquer qu’elle était triste et aussi tres impulsive ( peut-etre que c’est l’ado en elle ) .
    Assurez moi que j’ai pris la bonne décission pour ce médicament . L’école est tres difficile pour elle et je veux tellement le bien pour elle ,car elle est tout ce que j’ai dans la vie en plus c’est un enfant miracle de la vie . Une maman qui est tres épuisée mentalement

    Merci !

    1. Bonjour, ma fille va commencer le Vyvanse et j’aimerais savoir comment ta fille à réagi au médicament jusqu’à maintenant? Tu sais qu’il y un traitement qui aide le déficit d’attention . Il existe depuis environ 10-15 ans au Québec il s’appel le neuro feedback y parait que c’est fantastique ce programme

  5. Bonjour, je suis une femme de 32 ans et je viens de débuter Vyvanse 20 mg et je dois vous dire que je suis aussi en sevrage de l’Effexor 37,5 mg. Je dois vous avouer que dès la première journée je me suis sentie très fébrile et compusilve, je me suis engueulée avec plusieurs reprises pour des rien comme si je cherchais le trouble, mais mon comportement le plus bizzar c’était comme si je me sentais invincible et je disais tout ce que pensais, pas de filtre… Je sais pas si ces les effets des 2 medocs, avec l’EFFEXOR seul je n’avais plus d’anxité mais de l’autre coté ça ne traitait pas mon tda, l’avantage au moins c’est je m’en foutait de procrastiner… Mais bon je vais voir à 30 mg et lorsque mon sevrage sera terminé!

    1. salut ! C,est drôle j,ai 32 ans moi aussi j’ai un diagnostique tdah avec impulsivité et anxiété sévère je suis en train de vivre un genre de cauchemar depuis 2 ans avec tout ces médicaments,retour au étude dans ma vie ,ont fait que j’ai tenter l,expérience de la médication.Ouf!je suis fatiguer d’essayer j,explique , le ritalin me donne des effets dépressif et parano,le stratera atteint tout mes muscles de mon corps,des chocs électrique passe partout, le stresse s’acumule dans mon système nerveux et je ne ressent rien de la vie (des sentiments ) je deviens donc insensible à ce qui m,entoure et puis le super vyvance 30 mg parceque au-dessus de cette dose je deviens pire qu’auparavent…le médicament aide au calme mais effectivement il ne m’enlève pas l,anxiété et l’humeur peut changer selon bien sur l’anxiété,j.’ai été décu car en plus j’ai l’impression qu’il n’agi pas complétement sur mon tda car j’oublie tout et passe de long moment à faire des tâches et autres qui n’ont pas de lien avec ce que je dois faire peut-être parceque je suis plus calme à savoir?avant j’étais productive et organiser ,ceci reste un énigme.Depuis 1 sem je prend du citalopram à peine la moitié d’un 2o mg car sinon je suis gelé ,et perdu, un nuage qui flotte sans émotions autre que de rire et rien faire….j’ai lâcher ma session faute de ressource(tuteur) pour synthétiser mes documents car il parait que un des problèmes de ce diagnotisque est la synthèse des choses (toujours vouloir décortiquer est un problème pour les études )j’Apprend chaque jour à vivre avec cette nécessité de médicament ,accepter mon état et faire des choix de vie qui se colle à moi sans me dévaloriser c’est quelque chose à revivre toutes les fois que je vie ou que je fait vivre au autre mes troubles de comportement ! je souhaite bonne chance et je comprend le sentiment d’impuissance qui nous accompagne face à cette fois est-ce la bonne …..je crois de plus en plus qu’il n’y a pas de médicaments miraculeux mais bien des environnement que nous avons la possibilité de choisir pour être bien (facile à dire mais pas facile à faire)je suis contente d’avoir partager c’est agréable de ne pas se sentir seule avec ce genre de défi de vie

  6. Bonjour, je suis une femme de 32 ans et je viens de débuter Vyvanse 20 mg et je dois vous dire que je suis aussi en sevrage de l’Effexor 37,5 mg. Je dois vous avouer que dès la première journée je me suis sentie très fébrile et compusilve, je me suis engueulée avec plusieurs reprises pour des rien comme si je cherchais le trouble, mais mon comportement le plus bizzar c’était comme si je me sentais invincible et je disais tout ce que pensais, pas de filtre… Je sais pas si ces les effets des 2 medocs, avec l’EFFEXOR seul je n’avais plus d’anxité mais de l’autre coté ça ne traitait pas mon tda, l’avantage au moins c’est je m’en foutait de procrastiner… Mais bon je vais voir à 30 mg et lorsque mon sevrage sera terminé!

    1. salut ! C,est drôle j,ai 32 ans moi aussi j’ai un diagnostique tdah avec impulsivité et anxiété sévère je suis en train de vivre un genre de cauchemar depuis 2 ans avec tout ces médicaments,retour au étude dans ma vie ,ont fait que j’ai tenter l,expérience de la médication.Ouf!je suis fatiguer d’essayer j,explique , le ritalin me donne des effets dépressif et parano,le stratera atteint tout mes muscles de mon corps,des chocs électrique passe partout, le stresse s’acumule dans mon système nerveux et je ne ressent rien de la vie (des sentiments ) je deviens donc insensible à ce qui m,entoure et puis le super vyvance 30 mg parceque au-dessus de cette dose je deviens pire qu’auparavent…le médicament aide au calme mais effectivement il ne m’enlève pas l,anxiété et l’humeur peut changer selon bien sur l’anxiété,j.’ai été décu car en plus j’ai l’impression qu’il n’agi pas complétement sur mon tda car j’oublie tout et passe de long moment à faire des tâches et autres qui n’ont pas de lien avec ce que je dois faire peut-être parceque je suis plus calme à savoir?avant j’étais productive et organiser ,ceci reste un énigme.Depuis 1 sem je prend du citalopram à peine la moitié d’un 2o mg car sinon je suis gelé ,et perdu, un nuage qui flotte sans émotions autre que de rire et rien faire….j’ai lâcher ma session faute de ressource(tuteur) pour synthétiser mes documents car il parait que un des problèmes de ce diagnotisque est la synthèse des choses (toujours vouloir décortiquer est un problème pour les études )j’Apprend chaque jour à vivre avec cette nécessité de médicament ,accepter mon état et faire des choix de vie qui se colle à moi sans me dévaloriser c’est quelque chose à revivre toutes les fois que je vie ou que je fait vivre au autre mes troubles de comportement ! je souhaite bonne chance et je comprend le sentiment d’impuissance qui nous accompagne face à cette fois est-ce la bonne …..je crois de plus en plus qu’il n’y a pas de médicaments miraculeux mais bien des environnement que nous avons la possibilité de choisir pour être bien (facile à dire mais pas facile à faire)je suis contente d’avoir partager c’est agréable de ne pas se sentir seule avec ce genre de défi de vie

  7. Bonjour,

    Ça fait du bien de voir des commentaires positifs, mais aussi peur toute les tentatives d’ajustements et de changement de médication…

    J’arrive à 40 ans, il y a quelques temps, notre fils de 6 ans a été diagnostiqué TDAH. Quel choc, mais en même temps, quel soulagement d’enfin comprendre. Le problème, est que je n’ai jamais eu un soupçon de doute que le TDAH puisse toucher des adultes… Et quel choc! Plus je m’informais pour mon garçon, plus je voyais des liens vers l’adulte, et plus je me reconnaissais. Et oui, j’ai entrepris des démarches, et il semble que je suis également TDA (par contre le H n’est pas clair). Mon médecin m’a prescrit du Vyvanse 30mg que je dois commencer demain. Espoirs et craintes en même temps. J’espère vraiment que je ne suis pas un cerveau trop complexe à balancer chimiquement, et que cette molécule va aider. Évidement, le médicament n’est pas une solution miracle, accompagné de ça, je vais commencer un suivi avec une psychologue. Je vous dirais que je fonde beaucoup d’espoir sur mes démarches, pour revenir à quelques chose de normal et d’agréable pour tous. Je suis sûr que plein de couple sont affectés par les effets sur leurs enfants, ou encore à cause d’eux même. La dynamique de couple n’est vraiment pas évidente, la chimie entre parents n’on plus.

    J’essaierai de vous donner une mise à jour dans quelques temps (si je n’oublie pas… lol)

    bonne soirée.

  8. Bonjour,

    Ça fait du bien de voir des commentaires positifs, mais aussi peur toute les tentatives d’ajustements et de changement de médication…

    J’arrive à 40 ans, il y a quelques temps, notre fils de 6 ans a été diagnostiqué TDAH. Quel choc, mais en même temps, quel soulagement d’enfin comprendre. Le problème, est que je n’ai jamais eu un soupçon de doute que le TDAH puisse toucher des adultes… Et quel choc! Plus je m’informais pour mon garçon, plus je voyais des liens vers l’adulte, et plus je me reconnaissais. Et oui, j’ai entrepris des démarches, et il semble que je suis également TDA (par contre le H n’est pas clair). Mon médecin m’a prescrit du Vyvanse 30mg que je dois commencer demain. Espoirs et craintes en même temps. J’espère vraiment que je ne suis pas un cerveau trop complexe à balancer chimiquement, et que cette molécule va aider. Évidement, le médicament n’est pas une solution miracle, accompagné de ça, je vais commencer un suivi avec une psychologue. Je vous dirais que je fonde beaucoup d’espoir sur mes démarches, pour revenir à quelques chose de normal et d’agréable pour tous. Je suis sûr que plein de couple sont affectés par les effets sur leurs enfants, ou encore à cause d’eux même. La dynamique de couple n’est vraiment pas évidente, la chimie entre parents n’on plus.

    J’essaierai de vous donner une mise à jour dans quelques temps (si je n’oublie pas… lol)

    bonne soirée.

  9. Bonjour,
    Mon garçon de 16 ans prend vyvanse 40 mg depuis quelques mois, Quel bonheur! C’était difficile en math depuis quelques années, mais malgré cela, il veut aller en science nature et fait math forte, physique et chimie cette année. Son enseignant de l’an dernier, lui a conseillé de faire autre chose que ce n’était pas pour lui. En début d’année, il me dit que ça ne fonctionne vraiment pas qu’il est en échec dans 3 matières. Je me suis donc rendu chez un neuro-psyc. et je lui explique que je me sens un peu idiote d’être là, que mon fils n’a aucun problême de comportement. Il ment depuis quelques temps sur ses oublies et que ça me dérange car je trouve que ça devient malsain. Je trouvais que c’était un grand distrait, timide, mais ça ne m’alarmait pas et il n’avait jamais menti. Maintenant même pris sur le fait, il contunait à nier…Il était devenu beaucoup plus taciturne. Et je le trouvais anxieux, même si lui disait que non. Il est malade régulièrement lors des évaluations scolaires ou sportives et a de la difficulté à s’endormir. Finalement, il a un tda sévère. Sur les 3 groupes de son programme (78 étudiants), il se débattait pour l’avant-dernière place avec des notes qui variait entre 40 et 55% dans ces 3 matières. A son évaluation de décembre, il prenait à ce moment 30 mg, il a eu entre 75% et 88% pour ces matières et se classe maintenant environ 15 ièmes sur 78 étudiants. Il est heureux, il peut maintenant se diriger vers son rêve. Il sourit beaucoup plus souvent, nous parle beaucoup plus car il présent d’esprit pendant les discussions familliale. Performe davantage au hockey et a recommencé à jouer de la guitare. J’ai retrouvé mon beau garçon le soir, car maintenant, il fait ses travaux beaucoup plus rapidement, il a du temps!
    Sa confiance augmente de semaine en semaine. Je redécouvre mon fils et il est encore plus beau qu’avant et son rayonnement se répand sur le reste de la famille. Il n’a jamais été aussi complice avec son jeune frère. Il a heureusement très peu d’effets secondaire. Il ne prend plus de dessert pour le diner! Le soir, il n’a plus de difficulté à s’endormir, plus de stress, plus de maladie. Il est passé de 4-5 gastro par année à une seule aux évaluations d’octobre. Mon seul regret est de ne pas avoir consulté plus tôt, mais maintenant au moins, il a tous ces outils. Sa neuro-psy nous a aussi donné beaucoup d’outils, de stratégies pour l’aider dans sa vie de tout les jours, mais sans la médication, il ne s’en serait quand même pas sorti.
    Bonne chance à tous ceux qui me lisez car vous avez ou avez eu les mêmes soucis.
    une maman beaucoup plus sereine

    1. Quel beau succès! Heureuse pour votre grand et pour toute la famille. Je souhaite un jour trouver la bonne formule pour mon grand aussi 🙂 Salutations

  10. Bonjour,
    Mon garçon de 16 ans prend vyvanse 40 mg depuis quelques mois, Quel bonheur! C’était difficile en math depuis quelques années, mais malgré cela, il veut aller en science nature et fait math forte, physique et chimie cette année. Son enseignant de l’an dernier, lui a conseillé de faire autre chose que ce n’était pas pour lui. En début d’année, il me dit que ça ne fonctionne vraiment pas qu’il est en échec dans 3 matières. Je me suis donc rendu chez un neuro-psyc. et je lui explique que je me sens un peu idiote d’être là, que mon fils n’a aucun problême de comportement. Il ment depuis quelques temps sur ses oublies et que ça me dérange car je trouve que ça devient malsain. Je trouvais que c’était un grand distrait, timide, mais ça ne m’alarmait pas et il n’avait jamais menti. Maintenant même pris sur le fait, il contunait à nier…Il était devenu beaucoup plus taciturne. Et je le trouvais anxieux, même si lui disait que non. Il est malade régulièrement lors des évaluations scolaires ou sportives et a de la difficulté à s’endormir. Finalement, il a un tda sévère. Sur les 3 groupes de son programme (78 étudiants), il se débattait pour l’avant-dernière place avec des notes qui variait entre 40 et 55% dans ces 3 matières. A son évaluation de décembre, il prenait à ce moment 30 mg, il a eu entre 75% et 88% pour ces matières et se classe maintenant environ 15 ièmes sur 78 étudiants. Il est heureux, il peut maintenant se diriger vers son rêve. Il sourit beaucoup plus souvent, nous parle beaucoup plus car il présent d’esprit pendant les discussions familliale. Performe davantage au hockey et a recommencé à jouer de la guitare. J’ai retrouvé mon beau garçon le soir, car maintenant, il fait ses travaux beaucoup plus rapidement, il a du temps!
    Sa confiance augmente de semaine en semaine. Je redécouvre mon fils et il est encore plus beau qu’avant et son rayonnement se répand sur le reste de la famille. Il n’a jamais été aussi complice avec son jeune frère. Il a heureusement très peu d’effets secondaire. Il ne prend plus de dessert pour le diner! Le soir, il n’a plus de difficulté à s’endormir, plus de stress, plus de maladie. Il est passé de 4-5 gastro par année à une seule aux évaluations d’octobre. Mon seul regret est de ne pas avoir consulté plus tôt, mais maintenant au moins, il a tous ces outils. Sa neuro-psy nous a aussi donné beaucoup d’outils, de stratégies pour l’aider dans sa vie de tout les jours, mais sans la médication, il ne s’en serait quand même pas sorti.
    Bonne chance à tous ceux qui me lisez car vous avez ou avez eu les mêmes soucis.
    une maman beaucoup plus sereine

    1. Quel beau succès! Heureuse pour votre grand et pour toute la famille. Je souhaite un jour trouver la bonne formule pour mon grand aussi 🙂 Salutations

  11. Bonjour,
    Mon fils prend vyvanse et vraiment sa me décourage car il était ma dernière ressource pour l’aider mais ce médicament le change et le transforme comme si sa ne serait pas mon fils !! Agressif, perte d’appétit, maux de tête, impatient et j’en passe !! Il a essayé ritalin, concerta, byfentin et maintenant vyvanse qui est aussi un des pires médicamment que mon fils a développé autant d’effet secondaire que les autres ! Quesce qui lui reste a essayer ! Moi qui était dès le début contre ce genre de médication …. Je suis très inquiète car je suis consciente qui a besoin d’aide car il a recu ce diagnostique a l’âge de 9 ans et maintenant il a presque 12 ans 🙁
    Maman découragé …

    1. Surtout, ne pas te décourager… chaque enfant a son niveau de tolérance aux médicaments. Son médecin pourrait aussi essayer une combinaison de médicaments… il reste encore le Strattera mais il n’est pas du méthylphénidate, c’est de l’atomexine. Mon fils prends celui-là depuis quelques jours… et je sais qu’il est très utilisé quand il y a présence de troubles anxieux. Le mieux, c’est de voir avec le médecin. Je suggère aussi d’essayer des traitements cognitivo-comportemental (gestion des comportements… auto-contrôle, etc). Je te suggère ce billet : http://familletdah.wordpress.com/2013/01/14/en-route-pour-une-intervention-efficace/

      et ensuite, je te suggère de lire mon billet sur les compléments à la médication : http://familletdah.wordpress.com/2012/04/10/se-doper-a-la-dopamine/

      Bonne chance et courage!!!

      e.

    2. Je sais par quoi tu passes car pour ma fille ce fut la même chose. Ce que nous avions visé avec le Vyvanse était la prise de poids car elle avait eu un arrêt total de croissance durant 3 ans ( de 7 à 10 ans). Nous sommes de retour depuis un peu plus d’un an sur Adderall XR. C,est celui qui fonctionne le mieux mais c’est pas parfait sauf que rien n’est parfait!!! 🙂 Les combinaisons avec Strattera et autres n’ont pas fonctionné chez nous. L’avantage pour nous de l’adderall c’est ce qui la laisse le plus au naturel et elle performe bien à l’école, pour le reste bien on fait notre possible!!!! Bonne chance et surtout c’est normal de se sentir découragé face à tout cela mais en se retroussant les manches on y arrive, Faut juste y croire et ici tu as toutes une communauté pour t’appuyer mais surtout te comprendre et ne pas te juger. Garde le moral!

    3. Il y a Equazen qu’un psychologue vient de me recommender , naturel oméga3 et oméga6 combiné apparemment, seule marque étudier sérieusement et qui a un bon taux de succès, rien a perdre et ne peux nuire.
      Bonne chance!

Leave a Reply

Top
Aller à la barre d’outils