Vous êtes ici
Accueil > Comprendre > Diagnostic et évaluation > Un bilan génétique pour guider le traitement du TDAH

Un bilan génétique pour guider le traitement du TDAH

Profile photo of Eloïse Beaulé

Eloïse Beaulé

Entrepreneur et passionnée du web, Eloïse est aussi maman de 3 garçons dont 2 ont des diagnostics de TDAH. Elle écrit sur sa vie de famille touchée de près par le TDAH depuis 2009 et s'est donné pour mission de guider et d'orienter les familles vers les ressources et les outils pouvant soulager leur quotidien déjà rempli de défis.
Profile photo of Eloïse Beaulé

Plusieurs familles galèrent lorsque l’on parle de médication.  La médication est parfois prescrite aléatoirement parmi les différentes options disponibles.  Chaque personne répond différemment à une molécule.

Le passage à la décision de donner la médication à notre enfant est déjà assez pénible sans que l’on ait à galérer d’une médication à l’autre.  Il a un peu d’anxiété, essayons le Strattera… il a besoin d’un effet long terme, on y va pour le Concerta… ça ne fonctionne pas?  Essayons le Biphentin… ou encore le Vyvanse tiens… ou l’AdderallXR… ce n’est pas couvert par l’assurance maladie? Faut essayer d’abord le Ritalin, puis démontrer qu’on a essayé au moins 2 autres molécules pour que ce soit compris dans les médicaments d’exception.  L’Intuniv? Pas couvert s’il n’est pas prit avec une autre molécule… même si seul, il pourrait fonctionner pour notre enfant.  Je vous perd? Imaginez les parents!

Le test génétique

J’ai eu la chance l’automne dernier de faire passer le test génétique de BIOGENIQ à mon fils.  Vous savez ce test qui permet d’identifier quelle molécule a le plus de chance de fonctionner avec notre enfant?  Bien que les professionnels doutent de son efficacité, je me suis dit que puisqu’ils ne sont pas en mesure comme professionnels d’identifier quelle molécule a plus de chance de fonctionner avec notre enfant, alors pourquoi ne pas tenter le coup et qui sait, obtenir des pistes plus rapidement!

Nous avions d’ailleurs participé au reportage de TVA :

http://www.tvanouvelles.ca/2016/10/14/un-test-revolutionnaire-pour-les-gens-atteints-de-tdah

Nous avons reçu notre trousse, fiston a craché dans la fiole et nous avons remballé le tout et posté l’échantillon de salive au laboratoire.  Le processus est simple comme vous voyez, on reçoit une belle trousse, on a qu’à livrer un échantillon d’ADN et le test est réalisé.

Nous avons reçu les résultats par courriel, je dois dire que le processus est vraiment efficace et bien fait. Nous avons un suivi extrêmement rigoureux.

Les résultats

D’abord, sachez que j’ai pris la peine de faire le test avec l’un de mes fistons ayant déjà essayé plusieurs médications dans le passé, question d’avoir un  regard plus objectif sur ces résultats. Je ne veux pas trop m’avancer sur l’analyse des résultats car je ne suis pas une scientifique et mon expérience n’est pas encadrée dans le cadre d’une étude clinique, je ne suis qu’une maman après tout.  Toutefois, je peux dire que ce qui est ressorti de ces résultats concordait avec nos essais de médication.  Le Strattera avait peu de chances de fonctionner, c’était le cas.  On mentionnait aussi que l’Intuniv avait de bonnes chances, c’était aussi le cas! Mais ce qui m’a surprise, c’est de voir que selon le métabolisme de fiston, le méthylphénidate avait un risque de moins bien fonctionner alors que c’était sa principale médication. Ça semé un peu le doute dans ma tête puisque ça fonctionnait assez bien… mais c’est là que j’ai réalisé qu’effectivement, cette molécule était métabolisée assez vite dans le système de fiston, d’où notre passage au Concerta qui a une durée plus longue (plus courte chez fiston).

Je pense sincèrement que cette expérience est concluante et qu’elle n’est pas aléatoire du tout.  Quand je pense à l’argent que j’ai dû investir en médication en essais et erreurs, sans parler des cris, des pleurs de fiston qui angoissait à essayer quelque chose de nouveau… je me dis, vaut peut-être mieux investir 300$ dans un test qui nous guidera nous et notre médecin vers une molécule ayant plus de chance de fonctionner.

J’ai envie de dire aux professionnels de la santé d’aller faire leurs devoirs.  De faire des essais cliniques sur les médications avant de nous prescrire aléatoirement… c’est facile de dire qu’un test n’est pas testé cliniquement alors que vous-même n’avez pas testé de façon plus approfondie ce que vous nous prescrivez. Mon enfant n’est pas un cobaye et j’ai le droit d’avoir un regard plus éclairé sur la situation de celui-ci.

Voici le lien pour vous procurer ce test : https://biogeniq.ca/nos-produits/profil-tdah/

J’aimerais beaucoup avoir l’avis des parents qui ont effectué ce test. N’hésitez pas à commenter.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Eloïse Beaulé

Entrepreneure et passionnée du web, Eloïse est aussi maman de 3 garçons dont 2 ont des diagnostics de TDAH. Elle écrit sur sa vie de famille touchée de près par le TDAH depuis 2009 et s'est donné pour mission de guider et d'orienter les familles vers les ressources et les outils pouvant soulager leur quotidien déjà rempli de défis.

9 thoughts on “Un bilan génétique pour guider le traitement du TDAH

  1. Bonjour Eloïse, je suis tombée sur votre blogue par hasard. Je souhaitais vous remercier, car il est très bien fait et répond à plusieurs de mes questions sur le TDAH.

    Mon fils a été diagnostiqué en 2015 et nous sommes toujours à la recherche du bon médicament… L’attention va mieux, mais c’est comme si l’exécution n’y était pas. Par exemple, lorsqu’on lui demandait d’écrire, de répondre à des questions sur papier ou d’apprendre ses tables, c’est très très long et il n’arrive pas à terminer ses tâches dans les temps à l’école, même avec le tiers temps. Pourtant, il connait les réponses à l’oral.

    Il a toujours eu des notes convenables, en haut de 80%, mais là, il est en échec. Sans compter le fait que l’hôpital Rivière-des-Prairies (HRDP) nous a laissé entre les mains de notre médecin de famille croyant avoir résolu tous nos problèmes (l’attention s’étant amélioré grâce au concerta). J’ai justement l’impression d’y aller aléatoirement avec un médecin qui hésite souvent à donner des doses aussi élevées qu’à l’hôpital, nous sommes en ce moment à 30mg d’adderal et elle vient tout juste d’ajouter 1mg d’intuniv. Elle a fait cet ajout d’intuniv, car elle a essayé de contester le diagnostic du neuropsychiatre et du pédopsychiatre de l’HRDP(c’est la psycho-éducatrice de l’école qui lui avait suggéré un possible TSA).

    Nous avons commencé avec Vyvanse (il avait alors beaucoup de tics) pour ensuite prendre Vyvanse avec Intuniv (moins de tics, mais concentration pas idéale à l’école), pour passer ensuite à concerta (les résultats étaient pas si mal, mais comme nous sommes déménagés pratiquement en même temps, je crois que le stress du déménagement a brouillé les pistes et que l’anxiété était plus reliée au fait de changer de maison). Maintenant donc, nous sommes avec Addéral, lequel ne me semble pas du tout optimum. La Dre nous avait rajouté du Ritalin en pm et maintenant, du intuniv…à la place!

    Bref, nous sommes un peu découragés, surtout que notre fils a une malformation cardiaque majeure ayant nécessité plusieurs chirurgies et qu’il n’aime pas trop les spécialistes de tout acabit.

    On se croise les doigts pour la suite, nous allons rencontrer des ergothérapeutes, en espérant qu’ils nous aident à améliorer son attention. Je vais aussi essayer le test génétique je crois, je pense que ça ne pourrait pas nuire!

    Annie.

  2. Nous avons aussi effectué ce test et ca a été concluant pour nous aussi! Nous avons trouvé la bonne molécule du premier coup! Je recommande ce test à tout le monde pour diminuer les effets indésirables des essaies et erreurs des différents medicaments!

  3. Wow Merci ! Je veux l’essayer et je te reviens avec cela 😉

    Je ne sais pas s’il donne des indices pour la dose?

  4. Wow ce beau témoignage me donne de l’espoir. J’ai moi même un garçon de 6, ans TDAH qui me fait au moins une à 2 fois par soir des crises​émotionnel en a plus finir. J’ai commandé ce test il Y a quelques temps et maintenant nous essayons le médicament qui serait le plus suceptible de fonctionner avec fiston. Le premier qu’on essayé ne fonctionnait pas du tout. J’ai hâte de voir dans un mois. Mais c’est vrai que les médecins font de nos enfants des cobayes et c’est et ce n’est pas concevable

    1. Super ! on vient tout juste de commencer la médication et d’avoir le diagnostique de Fiston. J’hésitais a fair ele test, super contente de ce résumé ! Je fonce hihihi

Leave a Reply

Top
Aller à la barre d’outils