Vous êtes ici
Accueil > Posts tagged "famille"

Pourquoi 80% des parents d’enfants ayant un TDAH finissent par se séparer?

Cette statistique fait peur je sais. On sait tous que pour des couples ayant des enfants neurotypiques cette statistique tourne autour du 50% (ce qui est tout de même énorme). Mais pourquoi diable est-ce que ça grimpe autant lorsque l'on parle de familles touchées par le TDAH?? J'ai posé la question à d'autres parents, d'autres couples et j'ai ajouté ma propre expérience à ceux-ci. Voici donc quelques pistes de réponses à cette question, pourquoi le

TDAH et cie – L’impact sur la famille

En créant les événements de TDAH et cie!, je me suis donné pour mission de mettre en lien les familles touchées par le TDAH avec les ressources afin que celles-ci puissent trouver des outils et des pistes de solutions.  Toute personne dans le besoin a le droit d'avoir accès à des ressources pour l'aider à mieux vivre au quotidien avec son TDAH ou celui de ses proches. 2975

Le rire est aussi contagieux que les larmes

« Si certaines émotions négatives amplifient facilement les mêmes émotions chez les autres membres de la famille, certaines émotions positives ont elle aussi un pouvoir de contagion tout aussi étonnant dans une famille. Le rire est aussi contagieux que les larmes, et il a parfois le don de changer un temps lourd et orageux au beau temps». :) Réf. : Ces parents à bout de souffle, Suzanne Lavigueur.

Anxiété, quand tu nous tient

Hier, j'avais à me rendre avec fiston du milieu (et fiston de 13 ans) à leur entraînement en neurofeedback.  Comme c'était le second entraînement de fiston du milieu, je n'avais pas anticipé qu'il développe de l'anxiété ou qu'il ait certaines difficultés liées à la "nouveauté"... on allait simplement entraîner notre cerveau... je me suis trompée. 2215

Impact du TDAH sur les frères et sœurs

On m'a souvent posé la question : "Comment je peux faire pour que mes autres enfants (neurotypiques) ne soient pas trop touchés par le TDAH de leur frère/soeur?".  Je me suis moi-même souvent posé la question puisque notre 3e garçon, bien que présentant des traits typiques du TDAH, n'en était pas atteint.  Dans quelles mesures allait-il être lui aussi touché (comme parent ça nous affecte, donc forcément, ça doit l'affecter aussi) par ce trouble?  En

Et la famille dans tout cela?

Je visite plusieurs sites traitant du TDAH.  La plupart parlent davantage de l'approche clinique du trouble ou encore des termes éducatifs.  Peu de sites ou d'articles portent sur la famille.  Qu'est-ce que ça a comme impact sur la dynamique familiale?  Qu'est-ce qu'on fait avec les autres frères/soeurs? Quelles sont les stratégies familiales à privilégier? Plusieurs questions, peu de réponses. 1940

Février, à bout de souffle

Hier soir avait lieu notre second rendez-vous de la cellule d'entraide. J'aime beaucoup ces rendez-vous où nous nous ouvrons sur notre vie de famille, sur nos moments "coup de coeur" mais aussi sur nos coups de gueule. Souvent, on a l'impression d'être seul au monde à vivre ainsi, à avoir des matins chaotiques, à être la seule famille où les parents s’époumonent à crier ou à répéter sans cesse les mêmes consignes. Le seul endroit

Le TDAH, c’est confondant!

Je viens tout juste d'écouter une émission de radio d'où le sujet portait sur la pression qu'exerce l'école sur les parents pour qu'ils médicamentent leur enfant (voir références plus bas) alors que les parents s'y opposent.  Le sujet a vite tourné lorsque le Dr Chicoine est entré en ondes et a présenté l'équipe scolaire comme étant un bon juge de la situation vécue en classe et qu'il faut être attentif à ces signes.  Un enfant

Dimanche, c’est le conseil de famille !

Chaque dimanche depuis le retour des fêtes, nous avons mis en place une nouvelle approche de communication : Le conseil de famille.  C'est mon fils ainé qui a eu l'idée.  Il souhaitait trouver une façon pour communiquer ses frustrations et discuter de certaines choses "en famille".  Il s'est basé sur le modèle de sa classe de 5e où les enfants sont invités à mettre un petit billet dans une boite pour exprimer leur mécontentement à

L’avenir… ne surtout pas y penser

Ce soir, je ne peux pas dire que j'ai le moral.  Il est vrai que ma journée à mal commencé.  Comme chaque matin, j'ai été prise entre les garçons qui se tiraillaient à qui prendrait le plus de place sur le sofa... puis ça s'est déplacé vers la table de la salle à manger... ils se taquinent sans cesse... ils oublient l'heure et exaspérée de répéter, je monte le ton.  De l'énergie négative dépensée si

Top
Aller à la barre d’outils