Vous êtes ici
Accueil > Posts tagged "diagnostic"

8 choses à ne pas dire à un parent d’enfant ayant un TDAH, la suite

L'an dernier, à pareille date, j'avais publié mon premier billet du même titre : "8 choses à ne pas dire à un parent d'enfant TDAH".  Les réactions furent nombreuses, plusieurs personnes (lire "parents") ont accueillies avec un certain soulagement ce que j'ai osé écrire.  Ça m'a fait un bien fou et à voir le nombre de partages, je crois bien que ça vous a fait du bien aussi. J'ai légèrement modifié le titre, l'enfant n'est

Germaine, faut qu’on…

Tout le monde connaît l'expression "Germaine" (gère, mène). Même si on attribue ce qualificatif de façon négative, sachez que c'est l'un des plus grands atouts et le meilleur allié d'une personne touchée par le TDAH. C'est ce qu'affirme Marie-Michèle Lemaire, directrice générale de la Clinique multidisciplinaire pour le TDA/H en Mauricie-Centre-du-Québec: «derrière chaque personne TDA/H, il y a une Germaine Faut qu'on, c'est-à-dire un parent, «un ami ou un conjoint qui gère et qui mène

Ce que je voudrais te dire…

Mon fils, d’aussi loin que je me souvienne, tu as toujours été unique. Unique bien sûr à nos yeux de parents mais aussi aux yeux de nos proches qui voyait en toi un enfant attachant, beau et tellement brillant. Je m’étais donné pour mission de t’offrir le meilleur. Des activités stimulantes qui allaient te permettre de développer tes intérêts, une alimentation santé qui respectait en tout point les recommandations du guide « Mieux vivre ». Je t’ai

L’impuissance

Je reçois de nombreux témoignages de parents qui comme moi, comme vous, sont déstabilisés (et parfois anéantis) à l'annonce du diagnostic de TDAH.  Une maman, comme bien d'autres, a couché sur papier ce qu'elle a ressenti et j'ai pensé vous partager son texte. L’impuissance J’écris ces mots quelques heures après qu’un troisième diagnostic de TDA soit tombé chez nous. Ce diagnostic tombe au moment où, au Québec, on s’entre-déchire sur le nombre de prescriptions de Ritalin, et

Ne me dites pas les mots que je ne peux entendre

Je me suis fait couler un bain très chaud.  Puis, je me suis servie un verre de vin. J'ai ensuite branché mon iPad sur ma chanson d'Hozier... et doucement, je me suis glissée dans l'eau pour y trouver un certain réconfort, une chaleur pour m'envelopper.  Puis, j'ai repensé à l'annonce.  Mes pensées se sont alors affolées, le tourbillon d'émotions m'a de nouveau habité et j'ai laissé celles-ci prendre le dessus.  Les mots résonnaient dans ma

Intervenir sans médication

Je vois depuis des années passer des articles sur la surconsommation de Ritalin ou sur les parents qui choisissent de ne pas donner la fameuse pilule à leur petit chéri... mais on parle peu des parents qui "savent" que leur enfant en aurait besoin et qui sont en attente d'un diagnostic ou encore, ils les trouvent bien petits pour aller vers cette ultime intervention.  Je vous l'annonce officiellement, c'est aussi mon cas! Après avoir déjà vécu

Le TDAH, c’est confondant!

Je viens tout juste d'écouter une émission de radio d'où le sujet portait sur la pression qu'exerce l'école sur les parents pour qu'ils médicamentent leur enfant (voir références plus bas) alors que les parents s'y opposent.  Le sujet a vite tourné lorsque le Dr Chicoine est entré en ondes et a présenté l'équipe scolaire comme étant un bon juge de la situation vécue en classe et qu'il faut être attentif à ces signes.  Un enfant

Le diagnostic de coin de table

Je discutais dernièrement avec une psychothérapeute qui se disait exaspérée des diagnostics de coin de table.  Le genre de diagnostic qui est réalisé en 15 minutes, sans mesures, sans tests.  Son commentaire m'a fait sourciller. Bien sûr, j'avais déjà entendu parler de ces diagnostics à la va vite réalisés par un médecin de famille, par la psychologue de l'école (je ne juge pas ici, je rapporte ce que j'ai entendu)... Elle alla même jusqu'à dire

Présenter le diagnostic à l’école

C'est aujourd'hui que je présenterai le diagnostic de mon fils à son professeur. Étonnement, je dois vraiment m'y préparer.  Le diagnostic de mon fils étant assez complexe, la présence de plusieurs comorbidités n'aidant pas, je dois en plus expliquer le type de TDAH qu'a mon fils.  Son TDAH est fort différent de celui de son frère qui a le type le plus courant, le type mixte (50 à 70% des TDAH).  Mon fils cadet a

Top
Aller à la barre d’outils