Vous êtes ici
Accueil > TDAH chez l’enfant > Les pour et les contre de la médication durant l’été

Les pour et les contre de la médication durant l’été

56HDans mon dernier billet, 85 choses dont on parle peu à propos d’élever un enfant avec un TDAH, j’ai oublié un élément important, le questionnement que vous aurez relativement à donner ou non la médication durant l’été. Votre enfant a un « frame de chat », il manque d’appétit ou a un mal fou à s’endormir? Vous jugez qu’il a besoin d’une pause « santé » ou encore qu’il n’a besoin de sa médication que pour se concentrer à l’école?  Ce sont souvent les arguments qui ressortent lorsque l’on fait référence à la médication estivale.J’ai posé la question aux membres de la page facebook : Et vous? Donnerez-vous congé de médication?  Cette question faisait aussi référence à un article de Ici, Radio-Canada dans lequel on posait la question suivante au Dr Jacques R. Leroux :

TDAH : pourquoi il faut continuer les médicaments pendant les vacances?

Voici en gros la réponse à cette question : « Si l’arrêt des médicaments peut s’avérer nécessaire dans les cas où l’enfant ressent des effets secondaires incapacitants, comme des troubles du sommeil ou des problèmes alimentaires, le Dr Leroux recommande de ne pas interrompre le traitement. « Si vous voulez que votre enfant profite mieux de l’encadrement que vous lui donnez, donnez-lui sa médication. Ça va lui permettre de se structurer, dit-il.»

Structure ou appétit, on se pose souvent la question.  Qu’est-ce qui est mieux pour MON enfant?  Alors pour mieux vous guider dans ce questionnement, voici un tout petit portrait des POUR et des CONTRE de la médicalisation estivale obtenu via vos commentaires sur facebook :

 CONTRE le congé de médication

  1. On n’arrête pas la médication d’un diabétique durant l’été, pourquoi le faire avec un TDAH? Ou encore, on n’enlève pas les lunettes à un myope, pourquoi le ferais-je à mon enfant?
  2. Nous l’avons essayé, plus jamais!
  3. Mon enfant fonctionne très bien avec, pourquoi le déstabiliser ?
  4. C’est SON choix, il préfère avec!
  5. Le pédiatre ne recommande pas cette option.
  6. La pause rend la reprise de la médication en septembre beaucoup plus difficile.
  7. L’impulsivité ou l’hyperactivité prend trop de place.
  8. Sans médication, il est devient agressif.
  9. On ne veut pas affecter ses relations sociales.
  10. On ne joue pas au yoyo avec ce type de médication.
  11. Son rendement en serait affecté, il commence à travailler.
  12. J’aurais voulu l’arrêter, mais ce n’est pas possible.
  13. C’est notre santé mentale à nous comme parent qui en dépend.
  14. Les vacances n’arrêtent pas le cerveau de tourner.  Sans médication, l’assimilation des notions ne se fait pas.
  15. Sans médication, tout devient difficile.
  16. C’est l’enfer vivre avec une tête qui se prend pour une formule 1… C’est juste l’enfer.
  17. Mon enfant est TDAH 24h sur 24 et 7 jours sur 7.
  18. On ne donne pas pour le confort de l’école, mais pour le sien… et le mien!

POUR le congé de médication

  1. Pour retrouver ses vraies couleurs. Certains enfants se sentent différents sous la médication.
  2. Il a de sérieux problèmes d’appétit, on essaie de lui permettre de prendre un peu de poids durant l’été.
  3. Il fonctionne bien à la maison, alors on n’en a pas autant besoin qu’à l’école.
  4. Ça lui permet de développer des stratégies pour palier à certains comportements.
  5. La régularité de la prise de médication ne concorde pas avec l’horaire d’été.
  6. Ça nous permet de développer notre patience 😉
  7. Le pédiatre recommande de faire une pause estivale.
  8. Ça lui permet d’avoir de belles longues nuits réparatrices.
  9. Nous n’avons pas arrêté, mais nous avons réduit le dosage.
  10. Il fonctionne bien sans médication.
  11. On compense avec les produits naturels

Si l’on compare les deux argumentaires, on semble évidemment avoir plus d’arguments en faveur du maintien de la médication durant l’été.  C’est un peu le même constat que j’ai eu en faisant le décompte des réponses.  Sans être bien scientifique comme sondage, je note que sur 56 réponses, près de 70% des réponses étaient CONTRE le congé de médication (environ 39/56).  Mais tous s’entendent sur une même chose, la décision relève du cas par cas et elle est personnelle à chacun.  C’est un choix, on est libre de faire et il ne devrait pas y avoir de lutte sur qui a raison ou tort.  On fait ce qui est mieux pour notre enfant, pour notre famille. Yéé!

Eloïse
Fondatrice et blogueuse at

Fondatrice et blogueuse principale sur Famille TDAH. Eloïse est aussi entrepreneure, passionnée de web et maman de 3 garçons dont 2 d'entre-eux sont directement touchés par le TDAH.

One thought on “Les pour et les contre de la médication durant l’été

  1. Dans notre cas (2 enfants TDAH avec impulsivité, 2 sans diagnostic… pour le moment), on a opté pour un certain congé de médication cet été. Les enfants sont à la maison et nous travaillons également de la maison alors on peut « gérer » les situations. Les enfants sont sur le Concerta et notre pédiatre nous a également prescrit du Ritalin 4hr. Quand ça dérape, on peut donc pallier à la situation rapidement. On donne l’un ou l’autre – jamais les 2… évidemment! Quand ils ont une activité qui demande une certaine structure, on donne le médicament. Ça fonctionne très bien. Ils ont plus d’apétit et reprenne du poids. Comme ils se lèvent souvent plus tard, prendre le Concerta plus tard en journée créait des difficultés aux routines du soir.

    Je suis d’accord que c’est du cas par cas. Les parents et l’enfant doivent être bien là dedans. Dans tous les cas… aucun jugement. Merci!

Leave a Reply

Top
Aller à la barre d’outils