Vous êtes ici
Accueil > TDAH chez l’enfant > Mes épaules sont lourdes

Mes épaules sont lourdes

Profile photo of Eloïse Beaulé

Eloïse Beaulé

Entrepreneur et passionnée du web, Eloïse est aussi maman de 3 garçons dont 2 ont des diagnostics de TDAH. Elle écrit sur sa vie de famille touchée de près par le TDAH depuis 2009 et s'est donné pour mission de guider et d'orienter les familles vers les ressources et les outils pouvant soulager leur quotidien déjà rempli de défis.
Profile photo of Eloïse Beaulé

ImageJe n’ai pas tellement publié ces derniers jours, je m’en excuse.  Nos journées étaient occupées à magasiner une nouvelle maison, à planifier la vente de la nôtre.  Bref, ce manque de temps m’a tenue à l’écart.  Aujourd’hui, j’avais vraiment besoin de cet exutoire.  Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, avec 3 garçons, on dirait que les problèmes arrivent en rafale.  C’est peut-être la résultante d’une situation XYZ mais elle demeure quand même fidèle au poste… la bourrasque me ramasse à chaque fois d’un seul coup!

Lors des dernières rencontres en psychothérapie de mon fils ainé, la psychologue me suggérait de lui donner du « lousse », de le laisser prendre de l’autonomie… de laisser tomber mon encadrement un peu (j’ai compris « lâcher prise »).  Avec beaucoup de mal, j’ai réussi à faire confiance à mon fils et à le laisser voler de ses propres ailes… Hier soir en fouinant dans son agenda (que je n’avais pas vu depuis 2 semaines… un oubli!) je me suis rendue compte des conséquences de cette prise d’autonomie… les devoirs qui ne sont pas faits (je lui demandait et il répondait qu’ils l’étaient), 3 réflexions que je devais signer et qui attendaient là… sans parler du fait que mon fils a imité ma signature, qu’il a effacé sa première réflexion de son agenda et des nombreux messages que je n’avais jamais reçu.  Ma réaction? Colère, déception et découragement.  En plus d’avoir chuté drastiquement côté ‘notes’ en français… mon fils accumulait maintenant des problèmes de comportement.  J’ai pris la situation en main et j’ai décidé d’attacher des conséquences à ces gestes… l’ordinateur est maintenant restreint. « Contrôle parental » !!  Trop de temps passé sur les jeux, pas suffisamment dans les devoirs et les leçons.

Ce matin, j’ai eu une discussion avec l’éducatrice de la garderie qui me questionnait sur mon petit dernier… est-il favorisé dans la famille? Obtient-il tout ce qui veut? Comment agit-il avec ses frères? Mon fils frappe ses amis… il ne partage pas et pique des crises si un ami le touche ou entre dans sa bulle… Il n’est pas comme ça à la maison… il a son caractère mais c’est somme toute un petit garçon très agréable.  J’ai respiré un grand coup et je me suis précipité au boulot.

Ce soir, j’avais à mon agenda une rencontre de parents pour mon 2e garçon… je m’y pointe et à ma grande surprise (pour ne pas dire stupéfaction), ce n’était pas une professeur qui m’attendait mais 4!  Je n’avais pas bien compris le concept sur le coup. Je croyais qu’ils rencontraient tous les parents de la même façon, ensemble!  Ben non… juste moi! « Houston, we got a problem » m’ont-ils dit… assise sur la minuscule chaise de la classe, je me sentais aussi petite qu’une enfant qui passe dans le bureau du directeur… mes mains tremblaient de peur, peur d’affronter le pire… mon enfant avait un problème, un gros problème. Si gros que 4 intervenants prenaient de leur temps personnel pour me rencontrer… réveillez-moi quelqu’un, je rêve… mon fils a 7 ans, pas 14! J’ai écouté, j’ai entendu est acquiescé… J’étais stupéfaite de certains exemples présentés et parfois pas du tout… Ça sentait le plan d’intervention à plein nez.  Mais comme on déménage et que l’enfant ne restera pas à cette école l’an prochain… on ne parle pas d’intervention mais plutôt de « transition »… agir pour ne pas qu’il soit étiqueté à sa nouvelle école.  Pour agir, croyez-moi, j’agis! Mais un moment donné… quand rien ne semble fonctionner, kessé tu fais?

Bien sûr j’ai d’autres cartes dans ma manche, je suis toujours en attente d’une évaluation… j’ai des recommandations de « diète » à haute teneur en tyrosine et tryptophane…en Oméga3.. c’est pas simple tout ça.  J’ai les épaules si lourdes aujourd’hui… je sens que c’est moi qui va maintenant avoir besoin d’Oméga3 pour me remonter le moral… me requinquer un peu…  Mais comme le dit le dicton : demain est un autre jour.

Eloïse Beaulé

Entrepreneure et passionnée du web, Eloïse est aussi maman de 3 garçons dont 2 ont des diagnostics de TDAH. Elle écrit sur sa vie de famille touchée de près par le TDAH depuis 2009 et s'est donné pour mission de guider et d'orienter les familles vers les ressources et les outils pouvant soulager leur quotidien déjà rempli de défis.

32 thoughts on “Mes épaules sont lourdes

  1. Les épaules lourdes… J’connais, j’comprends 🙁 Ces soirs où, c’est comme pas possible… On se demande limite comment continuer, et pourtant on tient bon… Parce que, finalement, si c’est dur pour nous… Et pour eux, nos p’tits loups, au milieu de tout ça, c’est encore plus dur : entre les diètes,le regard des autres, la culpabilité… A nous de tenir, pour eux, de les tirer vers leur avenir.

  2. Les épaules lourdes… J’connais, j’comprends 🙁 Ces soirs où, c’est comme pas possible… On se demande limite comment continuer, et pourtant on tient bon… Parce que, finalement, si c’est dur pour nous… Et pour eux, nos p’tits loups, au milieu de tout ça, c’est encore plus dur : entre les diètes,le regard des autres, la culpabilité… A nous de tenir, pour eux, de les tirer vers leur avenir.

Leave a Reply

Top
Aller à la barre d’outils