Vous êtes ici
Accueil > TDAH chez l’ado > L’encadrement parental

L’encadrement parental

Il me fait grand plaisir de vous présenter notre nouveau collaborateur pour le volet « adolescence ». Yvon compte plus de 35 années d’expérience avec les ados et il en a vu de toutes les couleurs! Yvon aide quotidiennement les parents à retrouver leur équilibre et à améliorer leurs relations avec leur ado. Voici donc sa première chronique, qui porte sur l’encadrement parental. – Eloïse

Par: Yvon Genest, thérapeute B.Sc en psychologie

Un enfant a besoin d’amour et d’encadrement pour bâtir sa sécurité. Pour que l’enfant se sente en sécurité pour évoluer, il faut que le cadre ne soit ni trop grand, ni trop petit, et que les règles correspondent à des comportements attendus. Les enfants sont très concrets; s’ils comprennent bien ce qu’on attend d’eux, ils obéissent de bon coeur.

Pour définir les règles, il y a au moins cinq aspects à considérer (selon l’âge de votre enfant), soit:

  1. L’hygiène de vie (heure de coucher, alimentation, activités, douche)
  2. Les responsabilités ou les tâches (faire son lit, ranger ses jouets et ses vêtements, essuyer la vaisselle, etc.)
  3. Le scolaire (à quelle heure les devoirs sont-ils faits, à quel endroit, avec qui?)
  4. Le respect (respect du langage, des gestes, du matériel et de l’environnement)
  5. La sécurité (casque de vélo, ceinture de sécurité, sports dangereux, etc.)

Il y a 3 tendances d’encadrement que le parent peut avoir avec son enfant:

  1. L’encadrement où le parent a une relation totalitaire avec son enfant. C’est une relation ou le parent peut paraître très sévère, l’enfant est complètement soumis.
  2. L’encadrement « tout aller » est une relation ou le parent laisse l’enfant faire tout ce qu’il veut, celui-ci n’est pratiquement jamais repris.
  3. L’encadrement démocratique est un juste milieu entre l’encadrement totalitaire et l’encadrement ou il y a un laxisme total. C’est l’encadrement le plus difficile à atteindre pour un parent mais aussi le plus satisfaisant pour l’enfant et le parent.

ET VOUS, QUEL TYPE D’ENCADREMENT FAVORISEZ-VOUS?

Les règles (les 6 C) de l’encadrement parental

Pour être efficaces, les règles doivent être:

  • CLAIRES; c’est-à-dire formulées dans un langage adapté à l’âge de votre enfant et véhiculant des valeurs éducatives (respect, honnêteté, travail bien fait).
  • CONCRÈTES; elles expriment directement le comportement souhaité pour que l’ado comprenne ce qu’on attend de lui. Dire « tu dois être revenu à la maison à 23:00hrs. au lieu de « ne rentre pas trop tard ».
  • CONSTANTES; appliquées systématiquement et non au gré de nos humeurs. La constance est plus efficace que la sévérité. Si l’enfant doit assumer une conséquence à chaque désobéissance, il sera plus enclin à respecter la règle que si on lui impose une grosse punition à l’occasion.
  • COHÉRENTES; en lien avec nos propres attitudes. Autrement dit, on prêche par l’exemple. Dire à son enfant d’arrêter de crier en criant soi-même est un exemple de non-cohérence.
  • CONSÉQUENTES; la conséquence d’un écart de conduite est logique et reliée au comportement fautif ou prend la forme d’un geste de réparation. Ex. se coucher plus tôt car difficulté à se lever.
  • CONNUES; l’enfant doit connaître à l’avance la conséquence qu’il devra assumer, car cela lui permet de faire un choix. S’il refuse de faire ses devoirs, par exemple, il choisit de se priver de télévision (ou d’internet), de jeux à l’extérieur ou de toute activité ludique.

Pour en savoir plus ou pour une consultation, n’hésitez pas à me contacter : 514 755-9077 ou visitez mon site web : www.psychoado.com

Eloïse
Fondatrice et blogueuse at

Fondatrice et blogueuse principale sur Famille TDAH. Eloïse est aussi entrepreneure, passionnée de web et maman de 3 garçons dont 2 d'entre-eux sont directement touchés par le TDAH.

Leave a Reply

Top
Aller à la barre d’outils