Vous êtes ici
Accueil > TDAH chez l’enfant > Le TDAH en un coup d’oeil

Le TDAH en un coup d’oeil

Ceci est mon premier billet dans notre nouvel environnement.  J’ai décidé de bouger le blogue afin de profiter de plus de flexibilité lors de la publication de mes billets.  J’en ai profité pour revoir le look et optimiser la navigation.  Ainsi, c’est maintenant ici sur familletdah.com que vous pourrez consulter tous les nouveaux billets et bien sûr, les anciens puisque j’ai transféré l’ensemble des contenus.  La seule chose que je n’ai pu transférer, c’est votre abonnement à l’alerte de publication.  Je vous demanderais donc de vous réabonner si vous souhaitez être avisé de chacune de mes nouvelles publications (et pour recevoir quelques surprises!). Et dernière chose, je m’excuse à l’avance pour la navigation en anglais, je travaille sur ce problème et l’adaptation française ne devrait pas tarder (dès que j’y arrive).

Maintenant, profitant de cette mise à jour importante, j’ai décidé de vous offrir une image qui définit clairement ce qu’est le TDAH.  Je l’ai adapté et traduite en fonction de la définition que nous en avons ici au Québec.  N’hésitez pas à la communiquer à votre entourage car, comme on le sait, une image vaut milles mots!

Eloïse
Fondatrice et blogueuse at

Fondatrice et blogueuse principale sur Famille TDAH. Eloïse est aussi entrepreneure, passionnée de web et maman de 3 garçons dont 2 d'entre-eux sont directement touchés par le TDAH.

57 thoughts on “Le TDAH en un coup d’oeil

  1. Bonjour, je suis content d’avoir trouver votre blog par hasard. je suis tdah, avec sur douance (q.i. à 136), j’ai connu une scolarité en dents de scies au départ: je suis passé d’une école privée catholique d’où je suis parti après le court préparatoire pour entrer dans une école publique en septembre 1980 en court élémentaire 1ère année. Une catastrophe, une grande distraction en cours ou je regardais par la fenêtre la circulation, des difficultés à apprendre et des E en notes systématiques, de plus j’étais rejeté par la plupart de mes camardes alors que je n’avais pas ce problème dans l’école précédente.
    Je me suis vite découragé, au mois de décembre, se rendant compte que l’école privée de laquelle je venais ne m’avais pas donné des bases suffisantes, on m’a rétrogradé en cp et ça m’a été salutaire.
    J’ai pu repasser en ce1 en juin 1980, avec encore quelques difficultés toujours dues aux mêmes causes: manque de concentration, bavardage, procrastination.
    Socialement j’ai toujours été solitaire, en récréation je ne jouais qu’avec des garçons ou des filles d’autres classes, bref qu’avec ceux qui m’intéressaient et qui comme moi s’intéressaient à des sujets plus sérieux que les blablas des enfants de mon age.
    Maladroit en sport comme beaucoup de tdah et atteint de tics tourettes, mes parents m’ont emmenés en 1984 au CMPP pour diagnostique. mais ici en France à l’époque on avait aucune idée de ce que pouvais etre le TDAH, et m’a affublé du syndrome d’Asperger, à cause des tics et du gros Q.I.
    Malgré tout, j’ai fini ma scolarité en primaire en juin 1985 avec un bon niveau, j’ai passé l’examen de synthèse à la fin du cm2 avec 15,2/20 de moyenne, je me suis même payé le luxe d’être deuxième de la classe au second trimestre avec 9,4/10 de moyenne.
    Au départ nul en orthographe et grammaire, sachant à peine compter en cp, j’étais devenu une bète en français grace à des cours intensifs avec le fameux bled, livre d’exercices d’orthographe et le bescherelles, livres d’exercices de conjugaison. A cette époque à l’école en France on apprenait aux gamins à lire et à compter, pas comme depuis les années 1990 ou on fabrique des ignares avec des programmes ineptes, c’est un autre débat…
    Le collège a été une souffrance, un très grand collège-lycée de 2500 élèves, j’ai été vite pris à parti par des bandes de petits « connards » qui m’ont harcelés pendant cinq ans avec des moqueries. J’étais rejeté par la plupart de mes camarades de classe, j’étais démoralisé, ne fichais rien, sans estime de moi, en sport je ne participais pas aux courts, à cause de ma maladresse et des moqueries qui en découlaient, sauf en athlétisme et activités individuelles.
    En dehors des cours, je faisais beaucoup de vélo, ça me détendais et me permettait d’oublier « ma misérable vie ». Je n’avais pas conscience de mon potentiel, et le diagnostique erroné du CMPP m’avait démoli.
    J’ai réussi à aller quand même jusqu’au lycée, mais en première je me suis de nouveau effondré. L’une des mamelles du tdah est l’humeur instable, je l’ignorais à l’époque.
    Mes tics tourettes m’attiraient des insultes homophobes, on trouvait mes manières efféminés, résultat de l’éducation genrée des garçons (aucun raffinement, il faut être musclé, bagarreur, etc…).
    Ces problèmes m’ont suivis pendant le service militaire, et me suivent aujourd’hui au niveau de la cyclotymie, de la procrastination, mais j’ai gagné en assurance en lisant des ouvrages sur le tdah publiés au Canada.
    J’ai alors découvert qui j’étais, en 2012, en faisant un test en ligne, je me suis rendu compte que je n’étais pas asperger (j’interprète bien les émotions des autres), mais TDAH (il est vrai que certaines comorbidités sont communes avec le syndrome d’Asperger, comme les tics).
    Ici en France le TDAH est encore méconnu, méprisé par le milieu médical, et confondu avec le syndrome d’Asperger (on a l’autisme facile en France, dès qu’un gamin n’est pas comme les autres, dès qu’il n’est pas comme le troupeau).
    Je regardais il y un an une émission médicale sur France 5 ou on voyait un gamin de 8 ans diagnostiqué d’abord asperger comme moi puis requalifié TDAH après un examen plus approfondis.
    Oui, les TDAH ont des tics, parfois ils refusent de parler comme c’était mon cas, mais il ne s’agit pas d’autisme mais de mutisme sélectif, je pouvais etre très bavard avec les gens qui m’intéressaient.
    Il est temps qu’en France on se penche sérieusement sur le TDAH, ce n’est pas une mode, ça existe. Et il a fallu que je lise des ouvrages publiés par des psychiatres canadiens pour que je comprenne enfin qui j’étais.
    J’exerce une profession depuis trois ans qui me ravi, j’intervient sur des sites naturels pour surveiller des invasions d’espèces nuisibles, et dans les villes également. Je suis souvent en déplacement, et fais plusieurs activités dans une même journée. C’st ce qui me permet de me reconstruire après toute ces années calamiteuses.

  2. Bonjour. J’ai 2 enfants tdha. Mon fils n’a par contre de la difficulté à se concentrer QUE pcq il est trop hyperactif. .. C’est un petit bole en math et résolution de problème. Il est le meilleur de sa classe en art plastique aussi.parcontre il se bat très souvent et à de la difficulté avec les amis.. si je change sa routine cest la crise plus riwn ne fonctionne..Et ne lui dites pas qu’il a fait une faute.. Même si vous êtes le professeur !
    Ma fille elle a un trouble élever de concentration.elle devrait être en secondaire 1 et elle est présentement dans une classe spécialisés ou elle apprend à son rythme. Elle est rendu en 4e année. .Elle est tellement Bonne en arts plastiques et musique. C’est elle notre testeurs puisqu’elle aime essayer. Elle est très sensible et se fait des amis très facilement.

    Donc mes enfants sont mélanger dans les 2 . 😉

  3. Bonsoir
    Je suis contente de trouver votre site. Mon fils que je pensais de mauvaise volonté, rêveur mais très intelligent depuis 11 ans a été détecté TDAH sans hyperactivité. Je fais des efforts pour changer mon attitude qui en demande beaucoup auprès de lui et j’espère ainsi lui donner un espace de liberté et d’oxygéne car je le sens souvent malheureux par trop de contraintes du quotidien et de l’école (collège 5eme en France). Bon courage à tous.

  4. bonjour !! mon fils a le tda il est pas hyper acitive mais a des grandes troubles de concentration j’ai pas encore comencer les médicaments car j’ai tres peur a vrais dire le medcin veut lui donner la relatine ? i a beaucups des problèmes avec des enfants qui aime pas que soit disant il regarde juste devant lui par ce que il réve eux pence que il les regarde pour ce moquer de eux et bien sur il ne repond pas quand on lui parle je suis supper triste pour lui !!!

  5. bonjour !! mon fils a le tda il est pas hyper acitive mais a des grandes troubles de concentration j’ai pas encore comencer les médicaments car j’ai tres peur a vrais dire le medcin veut lui donner la relatine ? i a beaucups des problèmes avec des enfants qui aime pas que soit disant il regarde juste devant lui par ce que il réve eux pence que il les regarde pour ce moquer de eux et bien sur il ne repond pas quand on lui parle je suis supper triste pour lui !!!

Leave a Reply

Top
Aller à la barre d’outils