Vous êtes ici
Accueil > Comprendre > Fruits de nos recherches > La médication oui, mais encore?

La médication oui, mais encore?

Je ne vais pas remettre en cause l’utilisation de la médication.  Même si de faire la démarche et d’en donner à notre enfant nous demande tout notre courage, il n’en demeure pas moins qu’on s’en sert trop souvent comme une béquille.  Cette béquille est essentielle c’est vrai, mais est-ce que je ne mets pas toutes mes énergies sur celle-ci? En blâmant le mauvais dosage sur un comportement inadéquat qu’aurait eu mon fils par exemple.  En courant vers le pot de pilules lorsqu’au petit matin, je constate que mon fils est dans un état quasi-second et qu’il n’a aucun contrôle sur ses inhibitions.  Est-ce que j’ai trop tendance à ne me fier qu’à ça?

Ma réponse est oui.  J’avais entrepris des démarches pour que mon fils soit vu par la psychoéducatrice de l’école mais son professeur de 3e a jugé qu’il n’était pas nécessaire de le faire suivre.  Pourtant, j’essayais d’être la maman parfaite qui suit les recommandations à la lettre… toutes les documentations trouvées sur le TDAH s’entendent, le suivi psychologique est l’un des éléments les plus importants.  Si on ne leur donne pas d’outils pour affronter seuls les méandres de ce trouble, comment y arriveront-ils autrement que par la médication?  Et encore, quand elle est bien dosée…

C’est suite à un article de La Presse TDAH: travailler malgré un handicap que j’ai réalisé que même adulte, notre petit TDAH peut avoir besoin d’aide. Le marché du travail c’est un peu comme à l’école… sauf que les conséquences sont un peu plus grave… perte d’emploi, situation financière précaire, problème familiaux, etc.  Comment outiller mon enfant pour faire face à ce monde de compétition et de performance? J’ai donc décidé qu’il était temps pour lui de s’outiller et d’avoir certaines notions d’auto-contrôle.  Nous sommes donc retournés voir Annie qui apprendra dans les prochaines semaines à mon fils quels sont ces outils dont il aura tant besoin.

On m’a également référé un centre où des ateliers sont donnés aux enfants de 10 à 14 ans et qui est en fait un Programme d’intervention sur les fonctions attentionnelles et métacognitives(PIFAM) offert par le Le Centre d’évaluation neuropsychologique et d’orientation pédagogique.  Ces ateliers (12 au total) sont offerts à la session d’automne et d’hiver.  Ils décrivent ce programme comme «un développement des habiletés d’auto-régulation comportementales et cognitives ainsi que de nouvelles façons de réfléchir et d’appréhender le monde».   Ils visent donc à développer les compétences suivantes :

  • Le contrôle de l’impulsivité;
  • La résistance à la distraction;
  • La flexibilité mentale et l’imagination;
  • Les stratégies de mémorisation;
  • La capacité de planifier son travail;
  • L’organisation de son temps et de sa pensée;
  • Le respect de soi et des autres.
Je dois vous avouer que je suis déjà vendue.  Mais je suis curieuse de savoir si certains d’entre-vous avez déjà entrepris ce programme et s’il en vaut la peine.  Le prix est cher (975$) mais il est dans la norme si je le compare au suivi psychologique qui me coûte 90$/h.  Et en plus, ce suivi n’est pas fait en seul à seul… c’est en groupe avec d’autres enfants ayant la même problématique qu’il apprendra à avoir un meilleur contrôle sur soi.  N’est-ce pas merveilleux?
Eloïse
Fondatrice et blogueuse at

Fondatrice et blogueuse principale sur Famille TDAH. Eloïse est aussi entrepreneure, passionnée de web et maman de 3 garçons dont 2 d'entre-eux sont directement touchés par le TDAH.

8 thoughts on “La médication oui, mais encore?

  1. Bonjour, nous sommes deux adultes TDAH qui avons fondé une famille (d’où trois enfants TDAH…) et sans remettre en cause le contenu de votre blog qui est certainement bien fait, je voudrais vous faire une remarque sur la forme. J’ai cru comprendre que vous-même n’étiez pas affectée par ce trouble ?
    Bref, il est certes trèèèèèèès beau mais surtout très distracteur. Pour les personnes atteintes de troubles de l’attention, la lecture à l’écran est difficile. Se focaliser sur le texte, rien que le texte, est difficile.
    Voilà, merci et bonne continuation !

    1. Bonjour Val, vous avez raison sur tout. Je ne suis pas TDAH et je devrais réduire le niveau de distraction sur le site puisqu’il s’adresse avant tout à cette clientèle. Mais bien honnêtement, j’ai besoin d’aide… qu’est-ce qui vous distrait? Sûrement l’entête très graphique (elle me distrait aussi eheheh)… je sais que ces temps-ci, mes textes sont plutôt denses… mais sinon… qu’est-ce que vous me recommandez?

      Un gros gros merci d’avoir soulevé ce point, j’y suis très sensible.

      Eloïse

      1. Euh, bonsoir, j’avais perdu de vue votre mail (cette bonne blague !)… Visuellement, nous avons besoin de points d’accroche pour le regard , comme sous-titres, paragraphes, usage (modéré) du gras….
        J’ai trouvé qu’en général les paragraphes étaient un peu longs.
        Les liens dans le texte sont sympa mais on a envie de cliquer dessus en cours de lecture (pourtant je le fais aussi dans mes articles).
        J’ai une amie qui reommande de les regrouper en fin d’article genre : « pour en savoir plus sur {un truc} visitez ce site : http://www.untruc.www...
        Bonne continuation !

  2. Bonjour, nous sommes deux adultes TDAH qui avons fondé une famille (d’où trois enfants TDAH…) et sans remettre en cause le contenu de votre blog qui est certainement bien fait, je voudrais vous faire une remarque sur la forme. J’ai cru comprendre que vous-même n’étiez pas affectée par ce trouble ?
    Bref, il est certes trèèèèèèès beau mais surtout très distracteur. Pour les personnes atteintes de troubles de l’attention, la lecture à l’écran est difficile. Se focaliser sur le texte, rien que le texte, est difficile.
    Voilà, merci et bonne continuation !

    1. Bonjour Val, vous avez raison sur tout. Je ne suis pas TDAH et je devrais réduire le niveau de distraction sur le site puisqu’il s’adresse avant tout à cette clientèle. Mais bien honnêtement, j’ai besoin d’aide… qu’est-ce qui vous distrait? Sûrement l’entête très graphique (elle me distrait aussi eheheh)… je sais que ces temps-ci, mes textes sont plutôt denses… mais sinon… qu’est-ce que vous me recommandez?

      Un gros gros merci d’avoir soulevé ce point, j’y suis très sensible.

      Eloïse

      1. Euh, bonsoir, j’avais perdu de vue votre mail (cette bonne blague !)… Visuellement, nous avons besoin de points d’accroche pour le regard , comme sous-titres, paragraphes, usage (modéré) du gras….
        J’ai trouvé qu’en général les paragraphes étaient un peu longs.
        Les liens dans le texte sont sympa mais on a envie de cliquer dessus en cours de lecture (pourtant je le fais aussi dans mes articles).
        J’ai une amie qui reommande de les regrouper en fin d’article genre : « pour en savoir plus sur {un truc} visitez ce site : http://www.untruc.www...
        Bonne continuation !

Leave a Reply

Top
Aller à la barre d’outils