Vous êtes ici
Accueil > Comprendre > Estime de soi > Les filles TDAH, différentes des garçons?

Les filles TDAH, différentes des garçons?

693C5C3F62Nous le savons, le TDAH est présent autant chez les garçons que chez les filles, dans des proportions équivalentes (50/50).  Mais pourquoi a-t-on l’impression que c’est un trouble qui touche plus les garçons?  C’est simple… l’hyperactivité et souvent le signe/symptôme le plus perçu chez les TDAH et l’hyperactivité, c’est davantage un problème de garçon que de filles.  Les fillettes ne sont donc pas aussi hyperactives que les garçons. Les garçons hyperactifs sont beaucoup facilement diagnostiqués par qu’ils déplacent plus d’air qu’une petite fille assise à son pupitre, la tête dans les nuages.

Au-delà des différences d’identification de la problématique, chez les filles, un TDAH passé sous le radar aura un effet beaucoup plus grand sur son estime de soi et parfois même, sur sa santé mentale. Les garçons TDAH ont plus souvent tendance à extérioriser leur frustration, à réagir sur le moment alors que les filles sont plus susceptibles de se blâmer, de tourner contre elles leur colère et leur douleur intérieure.

Les filles atteintes de TDAH sont beaucoup plus susceptibles de souffrir de dépression majeure, d’anxiété et de troubles alimentaires. En 2012, le Dr. Stephen Hinshaw (chair of the psychology department at UC Berkley) et son équipe ont publié une étude montrant que les adolescentes ayant un TDAH de type mixte ont des taux significativement plus élevés de tentatives de suicide et d’automutilation, même si 40% d’entre elles n’avaient plus de symptômes d’hyperactivités et d’impulsivité à l’adolescence. « Le manque de compétences sociales et académiques qu’elles ont manqué quand elles étaient plus jeunes a un impact direct sur elles » explique le Dr Hinshaw.

Sans diagnostic et sans une bonne compréhension, les échecs deviennent évidents et confirment les charges d’auto-destruction: Je ne suis pas intelligente. Je suis un échec. Je suis stupide/nulle. Je ne suis pas à la hauteur. Si tout le monde peut faire ces choses et que je ne peux pas, le problème, ça doit être moi.

Je n’ai que des garçons et on m’avait bien dit que ça jouait dur chez les filles… la pression est forte. Kathleen Nadeau, directeur du Centre de Chesapeake pour le TDAH, élabore: Les filles atteintes du TDAH ont souvent du mal à décoder la myriade de subtilités sociales du monde des filles: quoi porter, quoi dire, comment parler, quand il faut être réconfortant, quand il faut être moyenne. «Les filles sont sous beaucoup plus de pression pour être socialement à l’écoute et en contrôle ». Être incapable de se soumettre au code établi peut en faire une cible pour les filles moyennes et les laisser isolées et confuses.

Source : How Girls With ADHD Are Different(Child Mind Institute)

Eloïse
Fondatrice et blogueuse at

Fondatrice et blogueuse principale sur Famille TDAH. Eloïse est aussi entrepreneure, passionnée de web et maman de 3 garçons dont 2 d'entre-eux sont directement touchés par le TDAH.

4 thoughts on “Les filles TDAH, différentes des garçons?

  1. moi j ai une fille ,,a qui j ai demandé d etre evaluer pour le TDAH,,,,et c est vrai qu ‘une fille atteinte de TDAH est plus difficile a détecter car c est vrai ma fille est dans sa bullle,,lunatique,,mais manque d attention,,se fait facilement distraire par ses amies,,mais n est pas hyperactives pantoute,,alors j ai dit a son orthopédagues,,,est ce que cestpossible de le faire évaluerpour le TDAH,car j ai des soupcons ki me dit que la fille souffre de troubel d attention,,de concentration,,bref elle a des problemes a lécole,sesnotes laisse a désiré,et j aimerais ca l aider,elle va etre en secondaire lannéeprochaine,,si elle ne se fait pas doubler par son professeur,,,

  2. Moi j’ai une fille et elle se fait constamment comparer au deux autres plus vieilles et elle me dit souvent qu’elle n’est pas bonne et qu’elle est nulle. Qu’elle aime pas l’école. Ca part pas super sa vie d’écolière elle a seulement 8ans. Difficile pour une maman de voir son enfant qui ne s’apprécie pas.

  3. Moi j’ai une fille et elle se fait constamment comparer au deux autres plus vieilles et elle me dit souvent qu’elle n’est pas bonne et qu’elle est nulle. Qu’elle aime pas l’école. Ca part pas super sa vie d’écolière elle a seulement 8ans. Difficile pour une maman de voir son enfant qui ne s’apprécie pas.

Leave a Reply

Top
Aller à la barre d’outils