Vous êtes ici
Accueil > La famille > Ces parents en quête de solutions

Ces parents en quête de solutions

N’allez pas croire qu’un parent d’enfant ayant un TDAH n’est qu’un donneur de pilules à la recherche d’une solution facile ou un adulte ayant une faible tolérance car c’est tout le contraire.

Ces parents, ont souvent plus d’un enfant avec un déficit d’attention et ont très souvent à faire face à d’autres problématiques qui accompagnent généralement le TDAH; l’anxiété, l’opposition, les difficultés d’apprentissage, etc.  Ils ne sont pas psychologue, orthopédagogue ou encore psychiatre, mais ils doivent se familiariser avec ces expertises à vitesse grand V.  Ils doivent comprendre pour mieux intervenir.  Ils font constamment face à leur propre limites et en plus du travail sur soi, ils doivent développer une tonne de compétences supplémentaires pour leur permettre d’aider leur enfant.  Sans parler du fait que chaque enfant est différent et que l’intervention peut différer grandement.

Un parent d’enfant ayant un TDAH est souvent à la course, il doit jongler avec l’horaire de travail, les rendez-vous avec les différents spécialistes, les appels de l’école, les crises spontanées de leur enfant en plus de supporter les avis des différents gérants d’estrade.  Est-ce qu’il a du temps pour lui?  Non.  Il passe généralement ses besoins après ceux de ses enfants.  Il est épuisé.

Toujours à l’affût des nouvelles approches et des techniques d’intervention, le parent se documente sur Internet et collectionne les publications spécialisées.  Il cherche une alternative à la médication mais essuie souvent plusieurs échecs et fini par choisir ses batailles.  Il accepte de se résigner.

Le parent croule souvent sous la pression.  Pas grave, il se relève les manches et fonce droit devant.  Mais cette pression est insidieuse… elle laisse des traces et se présente sans crier gare.  La pression de l’école, la pression de l’autre parent ou encore pire, celle des grand-parents et de la famille, la pression de l’entourage et même celle des personnes ne connaissant même pas l’enfant… cette pression prend souvent le libellé  « jugement »… mais le parent apprend à être résilient.

Certains pleurent, d’autres s’impatientent.  Ils ne sont pas toujours glorieux, au contraire.  Ils sont souvent découragés, à bout de souffle et vidés de leur énergie. Mais même quand ils ont le genou par terre, même quand certains doivent quitter leur travail pour reprendre des forces, ils reviennent toujours à la charge et luttent pour soutenir leur enfant.

Hier soir, j’étais entourée de ces super héros du quotidien. Des parents formidables qui se réunissent pour discuter et échanger sur leur vie, leur quotidien avec le TDAH et faire profiter les autres parents de leur expérience.  Ces parents, ces amis, sont une grande source d’inspiration et de motivation pour moi.  Même si nous sommes tous en quête de solution pour nos enfants, nous prenons ce temps de pause et d’échange POUR nous.  C’est notre moment, l’endroit où l’on peut pleurer, rire et échanger sans se soucier de ce qui se dit.  Un véritable cadeau dans notre vie pleine de défis.

Alors si vous croisez un parent d’enfant ayant un TDAH, svp, tendez-leur la main… sans jugement, sans leur dire quoi faire.  Vous êtes l’un de ces super héros, prenez du temps pour vous, prenez des pauses et surtout, demandez de l’aide.  Même quand vous avez l’impression de galèrer seul… Et si c’est votre tendre moitié qui perd des plumes, soutenez-là, encouragez-là.  Même les plus grands ont parfois besoin d’être supportés et aidés.

Enregistrer

Eloïse
Fondatrice et blogueuse at

Fondatrice et blogueuse principale sur Famille TDAH. Eloïse est aussi entrepreneure, passionnée de web et maman de 3 garçons dont 2 d'entre-eux sont directement touchés par le TDAH.

4 thoughts on “Ces parents en quête de solutions

  1. Tu vois, je suis tellement rendu à terre que juste de lire tes quelques lignes les yeux me sont mis à couler tout seuls… WOW quelqu’un qui comprend ce que je vis au quotidien et qui est capable d’y mettre des mots…

    Maman épuisée

  2. J’aimerais tellement savoir quoi faire pour l’opposition. J’ai deux enfants avec un tdah accompagné d’opposition et provocation. Je suis par terre. Totalement. Ils prennent de la médication, suivient par un psy pour un et l’autre on essaie l’hypnotherapie. Mais en tant qu’opposant…elle s’ oppose aux exercices. Je ne sais plus quoi faire.

    1. moi aussi ma fille a un tdah sans medication mais c est prevu.elle aussi est sans arret dans l oppositon et la provocation plus tout les trucs a cote.je suis sur les rotules et e n ai pas de solutons.

Leave a Reply

Top
Aller à la barre d’outils